Chaque jour passé en Chine nous conforte dans notre sentiment que la Chine entrera bientôt dans une vague de contestations sans précédent.

 Nous ne parlerons pas dans ce texte des prix immobiliers qui se sont accrus de plus de 1000 % dans la seule périphérie des grandes villes. Dans le centre-ville, les prix se sont accrus quant à eux, de 1000 à 5000 %, autant dire un niveau qui exclu complètement les classes populaires. Des augmentations fulgurantes en l’espace de seulement 10 ans ont déjà « massacrées » le pouvoir d’achat des Chinois.

 Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un nouveau « massacre », celui du pouvoir d’achat des habitants de Shanghai sur les produits de première nécessité en comparant ces prix avec ceux de la ville de Hong-Kong.

prix_produits

Source: 东方早报

 Prenons quelques exemples présents sur cette courte liste, les produits comparés sont bien évidemment les mêmes marques vendues à Shanghai et à Hong-Kong : sur le premier produit (un shampooing) on constate une différence de 25 % ; le second produit (pour se laver le corps), une petite différence de 16 % ; le papier hygiénique coûte 40 % plus cher à Shanghai qu’à Hong-Kong (!) ; il n’y a que les serviettes de table et le dentifrice qui sont légèrement moins chers à Shanghai ; l’huile est jusqu’à 4 fois plus chère à Shanghai ; ½ kilo de pommes et d’œufs coûtent également près de 40 % plus chers à Shanghai ! La grande majorité des produits est par conséquent beaucoup plus chère à Shanghai qu’à Hong-Kong, plutôt étonnant comme constat.

 Cette différence de prix importante est incompréhensible, car les produits vendus à Hong-Kong coûtent plus chers à transporter qu’à Shanghai ; de même, la main-d’œuvre est bien plus onéreuse dans l’ancienne colonie britannique. Alors pourquoi cet écart ? Mystère.

 Dernier point sur lequel il faut insister pour prendre conscience de la vie « pourrie » de la plupart des Chinois, le salaire moyen à Shanghai est de 2000-2500 yuan par mois, à Hong-Kong, il est de 20 000 yuan, soit un facteur de 1 à 10 !

 Enfin, un dernier mot sur l’évolution des prix (entre 2009 et 2010) concernant les légumes, car des statistiques officielles viennent d’être publiées par le gouvernement chinois et les chiffres sont pour le moins éloquent ! Dans 36 villes chinoises, « de moyenne et de grande taille », les 18 légumes les plus importants, en terme de production et de vente, ont augmenté en moyenne par rapport au début de l’année de 11,3 %, et le prix de ces mêmes produits comparés à ceux pratiqués à la même période l’année dernière ont bondi de 62,4 % !!! Et encore, il n’y a pas eu de catastrophe climatique cette année en Chine pour tenter d’expliquer l’accroissement phénoménal de ces prix !

 Toutes ces augmentations de prix ne « massacrent » plus les pauvres chinois, elles vont bientôt finir par les achever, à moins que cette catégorie délaissée, abandonnée par le gouvernement chinois, ne se réveille, et là, la révolution ne sera pas bien loin.

 

Sources : 开心网 et 东方早报

Wangyoann