Depuis l’année dernière, un vaste recensement de la population a été mis en place par les autorités chinoises, il s’agit en fait du 6e recensement national depuis l’arrivée des communistes au pouvoir en 1949. Des millions d’espions, pardon d’enquêteurs, sont donc partis à l’assaut des maisons et des immeubles de toutes les villes de Chine. Les chiffres officiels seront publiés au milieu du mois d’avril, mais quelques chiffres ont déjà filtré dans la presse, et ceux-ci donnent le tournis.

            En novembre de l’année dernière, le professeur Ding Jinhong, du centre de recherches sur les populations, avait déjà évoqué que « le nombre de personnes enregistré à Shanghai est de 23 millions », réparti de la manière suivante : « 14 millions de personnes ayant un hukou shanghaïen, et plus de 9 millions de personnes sont dans une situation instable ».

            Les statistiques, non officielles, concernant la ville de Shanghai surprennent beaucoup de monde par l’ampleur de l’augmentation des « résidents réguliers », car à ce chiffre, il faut rajouter les millions de personnes qui vont et viennent à Shanghai, une population qui échappe donc aux statistiques.

Nous pouvons le constater sur le graphique ci-dessous, l’augmentation aurait été de plus de 5 millions de personnes entre 2005 et 2010, pour atteindre aujourd’hui une population totale de 23 millions d’habitants ? Cette progression extrêmement rapide est beaucoup plus élevée qu’à Pékin. La population flottante des nongmingong est sans doute encore plus importante, il y aurait ainsi une population totale à Shanghai comprise entre 25 et 30 millions d’habitants !! Mais en fin de compte, ces chiffres sont-ils vraiment étonnants pour des gens qui habitent dans cette mégapole, la réponse est : oui et non. Tout d’abord non, car l’avantage d’habiter en banlieue est de percevoir l’avancer, l’empiètement de nouvelles constructions sur des terrains encore vierges il y a encore quelques années ; de plus, quand les Chinois décident de construire sur un terrain, ils n’y bâtissent pas une ou deux tours, ce sont la plupart du temps des dizaines de tours qui fleurissent ! D’un autre côté, ce chiffre de 25 ou 30 millions de personnes est assez effrayant, car cela correspondrait à 12 fois environ, la population de notre capitale, Paris. Ça donne un peu le vertige.

 Capturer

Source: Sohu (progression de la population à Shanghai en dizaines de milliers de personnes)


Source : 搜狐

Wangyoann.