Le salon de l’automobile qui s’est tenu fin avril à Pékin a confirmé cette tendance, le mot d’ordre était « 畅想绿色未来 » (réfléchir franchement à l’avenir de l’écologie).

 Les grands acteurs du marché de l’automobile en Chine commencent tranquillement à se positionner sur ce secteur promoteur en commercialisant de plus en plus de véhicules électriques. D’autres acteurs ont emboité le pas aux constructeurs automobiles, à l’instar de la société « 国家电网 » (Réseau électrique national, l’équivalent de la société EDF en France) (1), qui construisent des stations-services spécialement aménagées pour accueillir les véhicules électriques.

 Ci-dessous la première station entièrement dédiée aux véhicules électriques, elle est située dans la ville de Tangshan (province du Hebei), l’inconvénient majeur de cette solution pour recharger la batterie de son véhicule est qu’il faut 3 personnes pour servir chaque véhicule !

station

Photo: source 第一财经周刊 (version internet)

 Il ne fait aucun doute que le nombre de stations de ce genre va augmenter très rapidement. Le fournisseur d’énergie Jilin Dianli (吉林) vient de signer des partenariats le 6 avril dernier avec 4 villes chinoises. Le projet est de mettre en place, d’ici à 2015, 160 stations spéciales pour véhicules électriques dans toute la province du Jilin (nord-est de Pékin). De nombreuses autres régions chinoises projettent elles aussi de créer un parc conséquent de stations, par exemple la province du Jiangsu (province qui touche la ville tentaculaire de Shanghai) prévoit de déployer plus de 500 stations dans les 5 années à venir.


 La société « 国家电网 », qui a obtenu la plupart des partenariats avec les villes qui souhaitent développer ces stations-services pour véhicule propre, a misé tout particulièrement sur la technologie qu’elle vient de mettre au point (copier ou non, nous l’ignorions !!). Elle multiplie les partenariats pour imposer sa technologie et dans le but de rendre sa technologie incontournable, en faire le standard du secteur. Un calcul très onéreux au début, mais c’est une stratégie qui peut s’avérer être extrêmement fructueuse dans quelques années (qui finance ce développement fulgurant et avec quel argent ? Chut, ce sont des questions qu’il ne faut pas poser !) !!

 Toute la problématique sera : est-ce que les véhicules électriques connaîtront le succès escompté auprès de la population chinoise dans un avenir assez proche ? Car les investissements structurels sont très lourds, or si ces premiers acteurs de ce marché ne réussissent pas, nul doute que les géants pétroliers chinois, Sinopec et China petroleum en tête, avec un monopole sur les stations-services « ordinaires » (elles disposent de fait de toute l’infrastructure nécessaire) s’empareront de ce marché supplémentaire, en écrasant une fois pour toutes, la concurrence ! Au détriment des consommateurs chinois !

 

 

(1) 国家电网, ou en anglais State Grid, est une des sociétés les plus puissantes de Chine, c’est une entreprise titanesque qui dessert de l’électricité à plus d’un milliard de Chinois ! Le nombre de ses employés en fait une des entreprises les plus « gourmandes » en personnel, puisqu’elle emploie plus de 1,5 million de personnes ! Elle a publié un chiffre d’affaires en 2009 de 164 milliards de dollars pour 664 millions de dollars de bénéfices. En 2009, elle se positionnait à la quinzième place des entreprises les plus puissantes de la planète, d’après le magazine Fortune !

 

Source : 第一财经周刊


Wangyoann